LA PSYCHOTHERAPIE

Pourquoi entreprendre une psychothérapie ?

Notre personnalité se construit en fonction du contexte socio-culturel dans lequel nous avons grandi et de notre éducation. Ainsi, les valeurs qui en sont issues, notre environnement professionnel, notre cercle relationnel et familial, notre propre vécu et notre présent participent à cette construction.

De plus, nous nous adaptons en permanence pour maintenir un sentiment d’équilibre et de sécurité. Ensuite, et par nature, la vie est porteuse de changements, d’événements qui affectent nos repères.

Globalement, il peut s’agir d’une dispute, d’une séparation, d’un divorce, d’une violence subie, d’un décès, d’une rupture professionnelle, de l’émancipation des enfants, mais encore d’un départ à la retraite, des âges de la vie et de leurs incidences sur le corps et la santé.

De même, certains événements violents peuvent enfreindre notre intégrité physique et psychique. C’est le cas à la suite d’un attentat, d’une agression, d’un cambriolage par exemple.

Alors, le sentiment d’équilibre et de sécurité intérieure que nous nous sommes construit peut être perturbé, voire rompu. Vous avez peut-être de la difficulté à définir ce trouble qui s’exprime par du mal-être, de la confusion ou un sentiment d’incomplétude. En somme, vous ne savez comment faire avec ces émotions qui vous envahissent.

Un soutien en psychothérapie peut alors vous aider.

Comment se passe une psychothérapie ?

En premier lieu et compte tenu de votre demande, nous élaborerons ensemble un objectif. Ceci afin de mettre en évidence ce que vous souhaitez clarifier tout au long des séances. Ce processus évoluera dans le respect de ce qui est juste, pour vous, dans votre environnement (familial, professionnel …)

Ainsi, des thèmes fondamentaux en lien avec la confiance en soi, l’estime de soi pourront être abordés. De même que les questions de loyauté, de culpabilité, de honte, de peur, de deuil, d’indécisions, de désillusions. Enfin, vos croyances, vos critères, vos valeurs, vos aspirations profondes et vos ressources participeront de ce travail.

Il peut s’agir de :

  • l’envie, du besoin radical de changement,
  • mieux comprendre certains de vos patterns,
  • revisiter des habitudes, des modes de fonctionnement qui vous ont servi dans le passé et qui ne sont plus adaptés à la personne que vous êtes actuellement,
  • vous découvrir dans vos ressources,
  • poser un regard nouveau sur votre vécu.

En vous reconnectant avec vos capacités personnelles, vos aspirations, vos envies, vous vous ouvrez à vous-même. En conséquence, vous devenez acteur de votre vie.

C’est dans une écoute active, un cadre confidentiel et bienveillant que je vous accompagnerai dans votre cheminement selon votre rythme et vos objectifs.

Il s’agit de vous rassembler et de vous donner les moyens de rebondir.

Quelle est la définition de vos troubles, vos ressentis dans votre psychothérapie ?

Il s’agit d’un ressenti qui vous est propre, d’un état qui est le vôtre en considérant votre histoire, votre passé, votre présent et vos questionnements. En effet, vous référer à la classification d’un trouble pourrait être réducteur au regard de ce que vous traversez.

Par exemple :

  • Redéfinir les règles, les besoins, le rôle et l’engagement de chacun ne pourrait-il pas améliorer la communication au sein de la cellule familiale ou au travail ?
  • Vous êtes dans une phase qualifiée de « dépressive » ou d’épuisement. Serait-elle la conséquence d’une maltraitance physique, psychique ou de manipulations que vous subissez ?
  • Vous ressentez un sentiment d’abandon ou une dépendance affective. Ne seraient-ils pas révélateurs d’un manque d’estime de soi ou de confiance en soi ?
  • Un stress installé nécessiterait-il certains aménagements de vie ?
  • Une rupture professionnelle, un départ à la retraite, une séparation ou la perte d’un être cher pourraient-ils nécessiter un accompagnement pour traverser le processus de deuil et ses étapes émotionnelles nécessaires ?

La colère, la haine, la rumination, la tristesse, la peur … que vous vivez au présent sont peut-être l’expression de blessures originelles qui perdurent et qui sont réactivées.

Ainsi vos émotions vous disent des choses profondes sur ce que vous vivez. Elles peuvent être les signaux que « quelque-chose » ne vous convient pas ou plus. Il est alors temps de « faire du tri », de recontacter des événements où se logent ce « quelque-chose » qui n’est pas réglé.

LES SÉANCES, LE CADRE, LE RYTHME DE LA PSYCHOTHÉRAPIE

Pour commencer, les séances de psychothérapie sont individuelles. Elles peuvent le rester tout au long de votre thérapie.

Toutefois, il vous est possible d’intégrer un groupe. En effet, le travail de groupe crée une dynamique de soutien. Les interactions entre les participants se déroulent dans un espace privilégié qui invite à dire, écouter, recevoir et partager dans la sécurité. L’histoire de l’autre peut faire écho à votre histoire personnelle et vous amener à certaines prises de conscience.

Les règles de travail propres à la thérapie sont évoquées et validées ensemble.

La durée d’une psychothérapie est très variable :

  • Si vous sentez la nécessité d’une aide ponctuelle dans une période d’indécision, vous pouvez très bien choisir une thérapie brève. Cette psychothérapie limitée dans le temps et s’étalant sur une dizaine de séances pourra traiter ce trouble précis.
  • Ou alors, selon votre problématique, vos choix, vos buts, vous pouvez ressentir le besoin d’une psychothérapie traditionnelle. Celle-ci pouvant aller de plusieurs mois à un an, voire plus.
  • Bernadette Kanius propose également des séances de débriefing dans le cadre du psychotrauma pour traiter les conséquences individuelles, familiales ou sociales d’un traumatisme.

Les séances de psychothérapie durent une heure. Elles se déroulent dans un cadre structuré, pertinent par rapport à vos objectifs, sécurisant et garant de la confidentialité et de la bienveillance.